Nicolas Fernandez: sa vision du surf coaching

2225

Formé sur le tard, Nicolas Fernandez, sème sa bonne humeur sur les spots des Landes et du Pays Basque.

Bonjour à tous, c’est le report avec surfcoaching.fr.

Comme tous les héros (Batman & Robin, Zorro & Bernardo, Sherlock Holmes & Watson), il est toujours accompagné par son fidèle acolyte Nils. Equipé de sa caméra, il ne rate jamais une vague, pour permettre au coach de donner ses meilleurs conseils à la fin de la session. Leur seul objectif, faire progresser les élèves, peu importe leur niveau.

Profession : entraîneur de surf

Quand j’étais jeune, l’été je mettais au point des entraînements pour mes copains

Tous les matins, affrontant vents et marées, Nicolas Fernandez distille sa bonne humeur sur Instagram. À coups de reports en direct live depuis ses plages landaises, le coach partage sa passion avec sa communauté.

Depuis 10 ans, ce passionné de surf a vu passer un paquet de surfeurs : de l’amateur au compétiteur, tous peuvent profiter de ses connaissances. En plus de son BE Surf, il a appris en observant ses entraîneurs de basket et de hand. C’est à partir de là que cette envie de transmettre son savoir lui est venue. Et ses qualités de coach remontent à sa jeunesse… “J’ai toujours créé des programmes sportifs. Quand j’étais jeune, l’été, je mettais au point des entraînements pour mes copains, j’adorais ça”, quand il précise d’où vient sa passion.

Habitué pendant un temps à entraîner des compétiteurs, son terrain de jeux est désormais les plages des Landes. “À la naissance de mon fils, j’ai compris que c’était trop compliqué pour moi de faire les déplacements avec les athlètes sur les sites de compétition. Mais certains compétiteurs viennent toujours à moi”, explique le coach.

Une approche pluridisciplinaire

vous découvrir, face à un élément imprévisible et souvent capricieux, capable de sortir le pire comme le meilleur de ce que vous êtes

Parce-que le surf ne se travaille pas qu’à l’eau, Nicolas utilise tous les supports à sa disposition notamment le skate et les planches d’équilibre. Élastiques, bouées, balais… tout est bon pour accessoiriser les séances d’entraînement. Ne cherchez plus le Mac Gyver du surf coaching, c’est lui.

Nicolas a fait le choix de s’adresser à des groupes de 2 à 6 personnes. Ainsi, il se sent plus à l’aise pour adapter ses conseils en fonction de chacun. Et il le dit clairement : “Je dispense des conseils techniques et tactiques et aide psychologiquement en adoptant une pédagogie propre à chaque personne selon l’objectif désiré. Car ce n’est pas juste une quête de l’excellence, mais bien une façon de vous découvrir face à un élément imprévisible et souvent capricieux capable de sortir le pire comme le meilleur de ce que vous êtes”.

La vidéo comme outil pédagogique

Son ami et collaborateur Nils capture les sessions de surf en vidéo pour permettre à Nico  d’analyser les gestes et les placements de ses élèves, pour leur faire un retour dès la sortie de l’eau: “au début, soit j’étais à l’eau, soit je filmais. Et je me suis aperçu que quand je filmais, certains surfeurs ne prenaient que deux-trois vagues en deux heures.

Puis, je me suis mis à l’eau avec une caméra sur un casque, mais c’était assez complexe parce qu’il faut prendre la vague en même temps et la stabilité d’image n’est pas idéale. Alors, depuis cet été, j’ai un caméraman, ce qui me permet de donner des conseils dans l’eau et de faire prendre aux surfeurs un maximum de vagues”.

Même les compétiteurs ne s’y trompent pas : Justine Dupont, Ugo Robin, Mahimana Braye… viennent régulièrement prendre ses conseils !